Le nuage en pantalon

D'après Maïakovski

aux éditions le temps des cerises

Pour clamer leurs poèmes dans la rue, les «futuristes» se peignaient le visage. Sorte de masque de rituel pour un Carnaval épouvantable, presque une transe exutoire. Depuis son Golgotha, perché sur sa chaise, l’inteprète partage son calvaire.
Maïakovski agit par l’écriture. Il pousse des cris contre l’amour, l’art, l’ordre et la religion. Il raconte l’éclatement du cœur, de l’esprit, de la raison et de l’âme. Un parcours à travers le chaos qui force à réinventer le monde pour se l’approprier. Il s’agit d’un acte de résistance. Il est question de l’éveil d’une sensibilité face à la naissance de la révolte, à la brûlure insoutenable de l’être et de sa pensée, et d’un enthousiasme insatiable qui correspond au désir isolé de chacun d’en découdre, d’être en révolte. Contre. Dire non.

Dates

2019
Théâtre du Pot au Noir (Saint Paul les Monestier)

2015
Théâtre de l’Albarède (Ganges)

2014
Centre Ressources (Pézenas)

2013
Journée Delteil à Grabels

2011
L’atelier du jardin à Montpellier

2010
Tournée médiathèques DDLL 34
Jardin Urbain V à Avignon
«Printemps des poètes» à Montpellier

2009
Jardin Urbain V à Avignon
House café à Lodève
Chez Pépé à Montpellier

2008
«Quartiers libres»,
L’Atelier du Garage
La Baignoire à Montpellier

2007
Théâtre du Périscope à Nîmes
Festival «les Nuits de la Terrasse et del catet» à Murviel les Béziers
Création à L’Etc
Création au bar à vin «Le comptoir» à Montpellier.

Distribution

traduction Charles Dobzynski
une performance poétique de Julien Guill

production la compagnie provisoire