Les pièces vénitiennes [le procès]

D'après Shakespeare

Un homme prête de l’argent et quand il demande à être remboursé, il doit le justifier devant un tribunal et faire face à la haine, la rancoeur et la jalousie qu’il suscite. Un homme aime une femme et quand il l’épouse il doit le justifier devant un tribunal et faire face à la haine, la rancoeur et la jalousie qu’il suscite. Car qui prête et qui aime? Des étrangers. «Le juif de Venise» et «Le Maure de Venise».
Nous avons choisi de croire en la révolte de Shylock et d’Othello. Nous avons choisi de mettre en scène leurs procès. Procès de ces étrangers, mais avant tout procès de ces pièces. Procès de notre Histoire. Aujourd’hui, il est impossible de lire les «pièces vénitiennes» sans s’interroger sur l’Antisémitisme et la Ségrégation. Des enfants, des femmes et des hommes en sont encore les douloureuses victimes. Les crimes religieux et les crimes racistes sont encore trop présents. Des communautés s’affrontent. L’intolérance règne. Et il y aura toujours un «Antonio» ou un «Iago» pour bafouer, soit par malveillance soit par altruisme, les droits de «l’étranger».

Dates

2020
28 au 30 avril | Théâtre des 13vents – CDN de Montpellier (34)

2018
Fête à Rivoiranche (38)

2017
Théâtre La Vignette Université Paul Valéry 3 (34)
Pot au Noir (38)

2016
Quartier Gare (34)
Théâtre La Vignette dans le cadre des «24h Shakespeare» (34)

Distribution

traduction Jean Michel Déprats
adaptation & mise en scène Julien Guill
dramaturgie Guillaume Fargas
soutien technique Alex Denis

interprétation Dominique Léandri & Fanny Rudelle.

production la compagnie provisoire
soutien Le Pot au Noir, Scène ressource en Isère, Université Paul Valéry 3, Quartier Gare

Soutien Collectif En Jeux, Réseau en scène