Minetti

D'après Thomas Bernhard

aux éditions de l’Arche

Thomas Bernhard propose une parole entière, sans fard, déterminée, violente et revendicatrice de la différence. Incarner cette parole revient à combler des gouffres, à rendre la violente irritation née de la confrontation au monde et aux autres. Humour acerbe. Critique cinglante de la bourgeoisie, de son apologie du déni, de son absorption mondaine de la révolte et de ses complaisances dans sa propre perdition. Et l’artiste là-dedans: crée-t-il une œuvre pour la porter, la détruire ou la cacher? Pour aller vers l’autre ou s’en éloigner? Pour vivre ou se laisser détruire? Pour apparaître au monde ou disparaître? Pour se soulager ou s’asservir? Pas de réponses. Seulement Minetti. Il est une sorte d’idéaliste, perdu dans un extrémisme aveugle, égoïste et furieux.

Dates

2009
Théâtre Pierre Tabard Lakanal (34)

2008
«Quartiers libres»
l’Atelier du Garage (34)
Création à «La Baignoire» (34)

Distribution

conception Julien Guill
interprétation Beata Dreisegova-Valette & Julien Guill

production la compagnie provisoire
coproduction La Baignoire