À ciel ouvert

d'après David Léon

Il s’agit d’une commande d’écriture passée à David Léon. Nous vous interroger et déplacer nos points de vue sur une réalité qui semble difficile à observer : la violence faite aux enfants.

Nous suivons une éducatrice mise à pied pour avoir dénoncé la maltraitance au sein de son établissement et une jeune fille victime de violences. Les voix et les corps des interprètes vont se croiser pour jouer et raconter ces deux êtres qui tentent par la parole de s’extraire des rôles qui leur sont assignés.

Les jeunes victimes de maltraitance se débattent avec des «monstres». Nous souhaitons travailler à partir de cette représentation monstrueuse qu’ils ou elles ont d’eux-mêmes. L’interroger. Ils ou elles doivent reconnaitre ce «monstre», tenter de le neutraliser pour le contrer et éventuellement rompre un cycle. Cela peut passer par de l’imaginaire.

Nous voulons explorer cette voie et donner à sentir ce cheminement.

Dates

À ciel ouvert

2021-22
premières écritures et expérimentations | La Baignoire – lieu des écritures contemporaines (34)
Lectures | Quartier Gare (34)
Lectures | Théâtre Jacques Coeur (34)

Distribution

mise en scène Julien Guill
création lumière et sonore Olivier Privat
interprétation Camille Daloz, Dominique Léandri, Sébastien Portier & Fanny Rudelle

production la compagnie provisoire
coproduction Théâtre de la Cité (Toulouse -31)
subvention DRAC, Métropole
soutien Quartier Gare, Le Pot au Noir, Théâtre Jacques Coeur